Nouvel article sur l’intimité dans “Philo & Cie”

(English version below)

Un nouvel article de Bernd Jager vient d’être publié dans le dernier numéro (n°9) de la revue québécoise “Philo & Cie”, éditée par Liber. Vous trouverez ci-contre le texte intégral de cet article (en français), grâce à la bienveillance des éditions Liber.

Le texte traite de l’intimité, thème central du numéro de ce journal. Il l’explore comme une manifestation festive de la différence.

(Copyright éditions Liber — toute reproduction interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur)

Continue reading

Les astrologues

Ishtar gate - BerlinUn roi décida un jour de construire une ville et fit le choix d’un site. Les astrologues approuvèrent l’endroit, à condition qu’un enfant soit emmuré vivant et présenté volontairement par sa mère. Au bout de trois ans, une vieille femme présenta un enfant d’environ dix ans. Au moment d’être emmuré, l’enfant déclara au roi : « Laissez-moi poser aux astrologues trois questions. Si leur réponse est correcte, alors ils auront bien lu les signes, mais, dans le cas contraire, ils doivent avoir erré : ”Qu’est-ce qu’il y a de plus léger ? Qu’est-ce qu’il y a de plus doux ? Qu’est-ce qu’il y a de plus dur au monde ?”»

Au bout de trois jours, les astrologues donnèrent leur réponse : « Le plus léger, c’est la plume, le plus doux, c’est le miel, et le plus dur qu’il y ait au monde, c’est la pierre. » Le jeune garçon éclata de rire et s’exclama : « N’importe qui pourrait en dire autant… La chose la plus légère au monde, c’est un enfant dans les bras de sa mère, il n’est jamais lourd. Ce qu’il y a de plus doux, c’est le lait de sa mère. Et le plus dur, c’est pour la mère d’apporter elle-même son enfant pour être emmuré vivant. » les astrologues furent confondus et durent reconnaître qu’ils avaient mal lu les étoiles. Ainsi, l’enfant fut épargné.

Midrach babylonien

 

Essays in Honor of Amedeo P. Giorgi

Essays in honor of Amedeo P. GiorgiPublished in February 2014 and available on Amazon, this original publication wants to honor Professor Amedeo P. Giorgi, as a world-renowned and innovative psychologist and as an eminent former colleague, who, more than a decade ago, reinforced and expanded phenomenological psychology in UQAM. In the ensuing years the university has attracted a growing number of gifted teachers and students whose interests coalesced around the idea of a human science of psychology that would no longer model itself exclusively on the natural sciences but that would draw its main inspiration from the experience of concrete living.

Today these psychologists form a unique and fertile group of professors and students within the university’s psychology department. The contributors to this bundle of essays live and work in all corners of the world, from England, Canada and the United States to Sweden, South Africa and Japan.

What the authors have in common is that they all are former students and colleagues of Professor Amedeo Giorgi. The essays collected in this volume are meant to express their appreciation and gratitude for Amedeo Giorgi’s tireless teaching, for his great scholarship and erudition and, last but not least, for his unfailing collegiality and loyal friendship.