Bernd Jager à “Demain l’humanisme”, sur Radio VM

logoBernd Jager et Éric Vin ont été les invités de l’émission de radio “Demain l’humanisme, qui sera diffusée sur Radio VM, le mardi 20 janvier à 9h00. Mario Bard, qui anime l’émission leur a demandé de parler de la psychologie humaniste et de ce qui fait sa spécificité dans le monde moderne actuel.

Bernd Jager y parlera de ses thèmes préféré, mais aussi de son histoire et de ses inspirations personnelles.

Vous pouvez écouter l’émission lors de sa première diffusion, le mardi 20 janvier à 9h00 (am), sur les ondes de Radio VM (91.3 FM à Montréal), le lendemain en rediffusion à 5h00 (am). L’émission sera également disponible pour une écoute à la demande sur le site de l’émission et sur ce site.

Nouvel article sur l’intimité dans “Philo & Cie”

(English version below)

Un nouvel article de Bernd Jager vient d’être publié dans le dernier numéro (n°9) de la revue québécoise “Philo & Cie”, éditée par Liber. Vous trouverez ci-contre le texte intégral de cet article (en français), grâce à la bienveillance des éditions Liber.

Le texte traite de l’intimité, thème central du numéro de ce journal. Il l’explore comme une manifestation festive de la différence.

(Copyright éditions Liber — toute reproduction interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur)

Continue reading

Les astrologues

Ishtar gate - BerlinUn roi décida un jour de construire une ville et fit le choix d’un site. Les astrologues approuvèrent l’endroit, à condition qu’un enfant soit emmuré vivant et présenté volontairement par sa mère. Au bout de trois ans, une vieille femme présenta un enfant d’environ dix ans. Au moment d’être emmuré, l’enfant déclara au roi : « Laissez-moi poser aux astrologues trois questions. Si leur réponse est correcte, alors ils auront bien lu les signes, mais, dans le cas contraire, ils doivent avoir erré : ”Qu’est-ce qu’il y a de plus léger ? Qu’est-ce qu’il y a de plus doux ? Qu’est-ce qu’il y a de plus dur au monde ?”»

Au bout de trois jours, les astrologues donnèrent leur réponse : « Le plus léger, c’est la plume, le plus doux, c’est le miel, et le plus dur qu’il y ait au monde, c’est la pierre. » Le jeune garçon éclata de rire et s’exclama : « N’importe qui pourrait en dire autant… La chose la plus légère au monde, c’est un enfant dans les bras de sa mère, il n’est jamais lourd. Ce qu’il y a de plus doux, c’est le lait de sa mère. Et le plus dur, c’est pour la mère d’apporter elle-même son enfant pour être emmuré vivant. » les astrologues furent confondus et durent reconnaître qu’ils avaient mal lu les étoiles. Ainsi, l’enfant fut épargné.

Midrach babylonien